L'hyperthyroïdie (les hyperthyroïdies) 

L'hyperthyroïdie (il existe en fait différentes hyperthyroïdies )est une maladie provoquée par un excès d'hormones thyroïdiennes perturbant de façon importante le fonctionnement de l'organisme et plus particulièrement de certains organes (le cœur, les muscles…). 

L'hyperthyroïdie est beaucoup plus fréquente chez la femme et elle survient souvent dans un contexte familial de maladie de la thyroïde.

Les symptômes fréquents comprennent : perte de poids, nervosité, transpiration excessive, tremblements, palpitations et fatigue musculaire. 
Certains patients présentent des signes oculaires avec une saillie anormale des yeux (exophtalmie), une rougeur oculaire et un œdème des paupières. 

La maladie de Basedow est la cause principale d'hyperthyroïdie. Elle atteint plus souvent les femmes que les hommes et elle possède fréquemment une composante génétique. La maladie de Basedow est une maladie auto immune avec présence dans le sang d'anticorps thyréostimulants (anticorps anti récepteur de la TSH) qui vont entrainer une production excessive et incontrôlée d'hormones thyroïdiennes.

Les traitements proposés consistent à bloquer la production d'hormones par des médicaments antithyroïdiens ou à détruire les cellules au moyen d'iode radioactive ou à retirer chirurgicalement la thyroïde (thyroïdectomie). 

Les autres causes de l'hyperthyroïdie sont : certains goitres multinodulaires, certains nodules appelés nodules chauds ou encore des inflammations de la glande (thyroïdites). 

Les traitements des différentes  hyperthyroïdies dépendent de leur cause 

1 - Le diagnostic d'hyperthyroidie est évoqué sur des symptomes cliniques (palpitations, nervosité, transpiration, perte de poids,fatigue) .Ce diagnostic sera suspecté sur les signes cliniques et il sera confirmé par une prise de sang qui montre l'effondrement de la TSH et une élévation des hormones thyroïdiennes périphériques

(T3 et T4L).

2 - Les causes

Si le diagnostic d'hyperthyroïdie est confirmé par la prise de sang (biologie), il faudra rechercher la cause. les 3 plus fréquentes sont :

- La maladie de Basedow , maladie auto immune avec présence dans le sang d'anticorps dirigés contre la thyroïde (auto anticorps anti-récepteur de la TSH). On peut retrouver un goitre clinique (grosse thyroïde palpable et parfois visible à la base du cou et de façon inconstante une saillie des yeux (exophtalmie). Elle atteint le plus souvent les femmes entre 20 et 40 ans. Elle est souvent familiale et peut être associée à d'autres maladies auto immunes. 

- Le Goitre multinodulaire toxique lié à la présence de nodules fonctionnels qui produisent des hormones thyroïdiennes de façon autonome (et non en réponse à une stimulation pas la TSH). On retrouve souvent dans la même glande l'association de nodules fonctionnels (nodules chauds) et de nodules non fonctionnels (nodules froids). Le bilan des nodules développés dans un goitre est le même que celui des nodules isolés.

 

- Le nodule chaud ou nodule toxique du fait d'une hypersécrétion d'hormones par un nodule qui fonctionne de manière autonome. Les nodules chauds sont très rarement cancéreux.

Les nodules chauds et les goitres multinodulaires représentent la principale cause d'hyperthyroïdie après 55 ans. 

3 -Les traitements  de l'hyperthyroidie Ils sont au nombre de 3:

-la prise de médicaments qui vont bloquer la production des hormones par la glande ;ces médicaments sont appelés des Anti-thyroïdiens de synthèse (Néomercazole, Thyrozol, Propylex); ils sont efficaces mais leur utilisation nécessite une surveillance rigoureuse de la formule sanguine et des fonctions hépatiques; cette surveillance est assurée par un spécialiste endocrinologue et la durée de ce traitement est habituellement de 18 mois. Il est déconseillé chez les femmes enceinte.

-L'administration d'une dose d'Iode radioactif qui permet de contrôler l'hyperthyroïdie chez environ 70% des patients; elle est contre indiquée chez les femmes enceintes , en cas de goitre volumineux ,ou s'il y a une suspicion de cancer associé; elle expose au risque d'hypothyroïdie post thérapeutique.

-La chirurgie (thyroïdectomie partielle ou totale) est un traitement radical; elle  préférentiellement indiquée : chez les sujets jeunes, en cas de goitre, en présence de nodules à risque de cancer, si les médicaments sont mal tolérés.

En cas de thyroïdectomie totale (maladie de Basedow et goitre multinodulaire) un traitement hormonal substitutif de la glande thyroïde sera nécessaire et à vie. En cas de nodule fonctionnel (nodule "chaud")un traitement conservateur du tissu normal est réalisé ce qui permettra le plus souvent de guérir sans traitement.