Les nodules et les goitres multi nodulaires sont très fréquents

Les nodules sont des "boules" présents dans la glande thyroide (un peu comme un noyau d'abricot dans le fruit ) et son constitué de tissu glandulaire anormal.

La plupart des nodules ne donne pas de troubles et sont découverts soit par l'examen du cou par le médecin, soit par un examen échographique soit par un écho-doppler pour analyser les artères carotide; le risque d'avoir des nodules  augmente avec l'âge; près d'une femme sur 2 est porteuse d'un nodule de la thyroïde après 50 ans et une majorité de ces nodules n'entraine pas de maladie.

 

La découverte d'un nodule ou de plusieurs nodules (on parle alors de Goitre multinodulaire ) pose plusieurs questions d'ordre médical :

- Le nodule peut il être cancéreux ou le devenir ?

- Comment faire le bilan du nodule pour connaitre sa nature et ses risques ?

- Y a t il besoin d'un traitement si le nodule ne me donne aucune gène ?

- Dois je le faire surveiller et si oui, comment ?

-Y a t il des causes connues et des risques particuliers ( pour mes enfants notamment) ?

- Quels sont les risques pour les structures au contact, compression de la trachée ou de l' œsophage ?

 

Votre prise en charge en 4 étapes :

1 - Le diagnostic de nodule de la thyroïde est fait par l'examen clinique et par l'échographie.

Tout nodule palpable ou gênant ou même tout nodule de découverte récente doit bénéficier d'un bilan associant un dosage de la TSH pour analyser le fonctionnement de la glande et une échographie du cou pour apprécier ses caractéristiques physiques (kyste ou nodule solide ; nodule simple ou nodule suspect de cancer).

2 - Le bilan biologique (prise de sang) montre le plus souvent un bon fonctionnement de la glande ; dans quelques cas la TSH est abaissée témoignant d'un nodule fonctionnel, secrétant des hormones de façon autonome et qui peut être responsable d'une hyperthyroïdie .

- L'échographie est l'examen essentiel pour avoir une vision complète de l'anatomie de la glande malade et pour évaluer le risque de cancer d'un nodule .

Le médecin qui réalise l'échographie classe le nodule dans le système TIRADS ou EU-TIRADS et réalise ainsi une évaluation du risque de cancer : les nodules des catégories 2 et 3 sont bénins ou ont un très faible risque d'être cancéreux; les nodules de catégorie 4 sont douteux et une cytoponction doit être réalisée

les nodules de catégorie 5 sont très suspects

Les nodules de catégorie 6  sont des cancers .

3 - La Cytoponction du nodule guidée par l'échographie va permettre d'établir plus précisément le risque de cancer. Le nodule sera classé dans le système Bethesda :

-   catégorie I prélèvement non satisfaisant pour le diagnostic

- catégorie II si nodule bénin, à surveiller par échographie

- catégories III, IV et V si nodule douteux ou suspect de cancer pour lequel une ablation est le plus souvent conseillée

- catégorie VI si cancer confirmé 

4 - Les 2 options de prise en charge qui sont discutées en présence d'un nodule sont:

- La surveillance par l'examen clinique, l'échographie, la biologie thyroïdienne.

Cette surveillance est réalisée à un rythme annuel pour les nodules simples, considérés comme sans risque significatif de cancer après expertise (échographie éventuellement complétée par une cytoponction).

- La chirurgie qui permet l'ablation du ou des nodules et leur analyse ; elle est recommandée pour tous les nodules suspects de cancer, pour les nodules "chauds" ou fonctionnels  qui provoquent une hyperthyroïdie (nodules chauds) et pour les nodules qui entrainent une gêne locale.

L'ablation de la thyroide est recommandée en  cas de goitre comprimant la trachée (risque de gène respiratoire) . La compression de la trachée est évaluée sur un scanner du cou et du thorax.

© 2020 INFO THYROÏDE - Mentions Légales - Référencement ASI