La voix et les nerfs des cordes vocales

 Des troubles de la voix peuvent être observés après les opérations sur la glande thyroïde; ils sont le plus souvent provoqués par un dysfonctionnement des nerfs laryngés.

Les nerfs des cordes vocales (nerfs laryngés inférieurs aussi appelés nerfs récurrents du fait de leur trajet) se trouvent à la face arrière de la glande thyroïde; ce  sont des éléments anatomiques fins et donc  fragiles (en jaune sur le schéma) .Le monitoring (surveillance électromyographique) va permettre de contrôler leur intégrité tout au long de l'intervention. Pour cela on place des capteurs sur la sonde d'intubation qui est utilisée pour faire respirer le patient anesthésié (schéma A et B); ces capteurs seront positionnés au niveau des cordes vocales et enregistreront les mouvements de celles ci. Quand on applique  un stimulus électrique sur le nerf (par une sorte de stylo, en vert sur le dessin ci-dessous) celui ci va entrainer un mouvement de la corde vocale que les capteurs enregistrent (les capteurs sont dans la bague bleu visible sur la sonde d'intubation ) ; c'est le "signal". Si le nerf fonctionne correctement ce signal est retrouvé à chaque stimulation. Si la stimulation entraine un signal cela signifie que le nerf est intacte et la voix sera presque toujours normale au réveil. Ce signal est visible sur l'écran de l'appareil de monitoring et peut être enregistré sur le moniteur nerveux (le NIM 3.0 est le moniteur le plus couramment utilisé).

Vue endoscopique d'un larynx normal                   (Dr P Giacchero ,Nice)

Les points jaunes correspondent aux capteurs inclus dan s la bague bleu de la sonde ; ils sont positionnés en regard des cordes vocales (en bleu pâle sur le schéma.

    Vue endoscopique ,paralysie de la corde vocale gauche

                          (Dr P Giacchero ,Nice)

© 2020 INFO THYROÏDE - Mentions Légales - Référencement ASI