La prise en charge orthophonique

 

Si votre voix reste altérée une semaine après l’intervention, parlez-en à votre chirurgien.

Il examinera vos cordes vocales et une prise en charge orthophonique vous sera alors prescrite.

Il est important de débuter cette prise en charge rapidement avec une orthophoniste spécialisée

dans les troubles vocaux afin de vous assurer une récupération vocale plus rapide.

Pourquoi  ma voix n’est-elle pas comme avant ?

Il peut s’agir d’un simple enrouement passager pendant quelques jours, lié à la présence de la sonde d’intubation dans le larynx pendant la durée de l’intervention. La rééducation orthophonique aura alors pour objectif de vous aider à assouplir les cordes vocales, à diminuer l’œdème s’il existe et à mettre un place un comportement de prévention de forçage vocal.

Plus rarement (2 à 3% des cas), le nerf de la corde vocale peut avoir subi un léger traumatisme entraînant une paralysie de la corde vocale qui va générer une fermeture incomplète des cordes vocales à la phonation et à la déglutition. Votre voix va manquer de puissance et va apparaître plus ou moins soufflée et fatigable. La toux peut être altérée et manquer d'efficacité. Il peut, en outre, exister dans ce cas des fausse-routes lors de la déglutition de liquides. Cette paralysie est généralement transitoire mais il est souvent difficile d’en prévoir le délai de récupération. L’objectif de la prise en charge orthophonique sera alors la restauration d'un bon accolement des cordes vocales par la pratique d’exercices spécifiques et par des manipulations laryngées. Elle a également pour but d’éviter que ne s’installe un forçage vocal compensatoire et de prévenir les fausses routes à l’alimentation si elles existent.

Il peut également exister un défaut de tension de la corde vocale qui occasionne une perte des sons aigus et de la puissance de la voix. La rééducation orthophonique visera alors à la récupération de l’allongement des cordes vocales et de l’élévation du larynx responsables des sons aigus. Si des adhérences cicatricielles gênent l’élévation du larynx dans les aigus ou pour la déglutition, votre orthophoniste pourra également assouplir cette cicatrice par des massages, si ce n’est déjà réalisé par un kinésithérapeute.

 

​Comment optimiser mon environnement vocal au sortir de l’intervention ?

  • Evitez de parler dans le bruit, dans un environnement trop sec (attention aux climatiseurs et aux chauffages).

  • Evitez le tabac car il assèche et irrite les cordes vocales.

  • Pratiquez les lavages de nez et les inhalations afin de maintenir la muqueuse propre et hydratée.

  • Hydratez-vous en buvant abondamment à température ambiante car la fuite d’air engendrée par la paralysie de la corde ou l’irritation passagère a tendance à assécher la muqueuse laryngée.

  • Traitez votre reflux gastro-oesophagien si vous en avez un et appliquez les règles hygiéno-diététiques de base.

  • Réduisez la consommation de thé, café, alcool (en particulier vin blanc et champagne).

  • Dormez suffisamment car le sommeil agit sur la récupération de vos cordes vocales et de vos muscles dans leur intégralité.

 

Comment économiser ma voix après l’intervention ?

  • ​Ne chuchotez surtout pas mais utilisez une voix douce et sonore, sans forcer sur l’intensité ou vous mettre en tension. Il faut parler, sans quoi les cordes vocales risquent de s’asthénier comme n’importe quel autre muscle du corps.

  • Soyez à l’écoute de vos limites vocales, tant en terme d’intensité que de durée. Si vous sentez que vous forcez, parlez moins fort et jouez davantage sur une bonne articulation en face à face. Le forçage ne ferait qu'induire une habitude nocive difficile à corriger par la suite. 

  • Gardez un temps de récupération vocale dans la journée, en particulier après avoir utilisé la voix de façon forte ou prolongée.

  • Méfiez-vous du téléphone qui incite au forçage vocal et préférez les messages écrits ou mails durant un temps quand cela est possible.

  • Evitez de racler votre gorge pour en enlever les mucosités car cela ne fait que les intensifier. Préférez des gestes moins irritants tels que toussoter légèrement, déglutir la salive ou boire une gorgée d’eau.

  • Privilégiez le face à face afin que votre interlocuteur puisse s’appuyer sur les mouvements de vos lèvres.

  • Faites des phrases plus courtes en reprenant régulièrement votre  respiration par la détente des côtes et du ventre.

  • Trouvez une posture verticale souple sans projection du cou vers l’avant lorsque vous parlez.

  • Recherchez la hauteur de voix qui vous coûte le moins d’effort et restez dans cette zone de confort.

  • Amplifiez votre articulation en ouvrant davantage la bouche verticalement lorsque vous parlez.

 

 

Combien de temps dure la prise en charge ?

 

La durée de la rééducation est extrêmement variable (quelques semaines à plusieurs mois) et dépendra des raisons de votre trouble vocal et de votre récupération. La précocité de la prise en charge, votre régularité à pratiquer les exercices  sont des facteurs de réussite. Aussi, ne tardez pas à prendre rendez-vous chez l’orthophoniste dès que le chirurgien le préconise.

 

Comment faire si j’avale de travers ?

 

Si vous constatez des fausses-routes à la déglutition lorsque vous buvez, vous pouvez mettre en place quelques stratégies simples :

  • Avalez en regardant votre nombril, tête baissée et menton rentré. Si une paralysie ou une parésie de la corde a été constatée, vous pouvez aussi tourner la tête du côté de la corde lésée.

  • Préférez l’eau gazeuse à l’eau plate car elle stimulera davantage vos récepteurs et vous risquerez moins de fausses-routes.

  • Préférez les liquides glacés ou chauds plutôt que ceux à température ambiante.

  • Evitez de boire avec la tête en arrière en gorgées continues et buvez plutôt en petites gorgées en prenant votre temps. Boire à la paille peut vous y aider.

En cas de fausse-route, ne paniquez pas. Toussez dans un premier temps pour évacuer le liquide. Puis expirez lentement par la bouche et inspirez par le nez en toutes petites prises d’air jusqu’à ce que la quinte de toux disparaisse.

© 2020 INFO THYROÏDE - Mentions Légales - Référencement ASI